Sigales réalise vos cartes de terroirs!
Logo Sigales
» Retour à la page d'accueil

Nos références

Les sols de Chénas


L'appellation Chénas et ses 260 hectares de vignes se situe à cheval sur les communes de La Chapelle-de-Guinchay (71) et de Chénas (69).

Elle couronne une bonne part de l’appellation Moulin à Vent, depuis le Nord-Ouest (entre 400 et 500m d’altitude) jusqu’à la bordure Est-Nord-Est (à 190m d’altitude, soit 20m au-dessus de la Saône).
Carte des sols simplifiée
L’appellation, au découpage complexe, s’enroule autour de la colline granitique boisée qui court du Pic de Rémont à Bois Retour.
A l’Est de ce relief, l’échine convexe que suit la route D166 et la vallée de la Mauvaise sont les deux axes structuraux principaux, d’orientation WNW/ESE qui déterminent des expositions assez contrastées.

La répartition des pentes est également particulière puisque elles sont soit quasi nulles dans la moitié Est, proche du Val de Saône, soit fortes dans la moitié Ouest, sur les contreforts du Pic de Rémont.
Alluvions anciennes à galets (Chénas)


L’étude a débuté dès l’hiver 2010 pour prendre fin mi-2011. Les relevés sur le terrain comprennent 17 fosses pédologiques creusées puis analysées à l’automne 2010, ainsi que 180 observations à la tarière.

Sur la commune de Chénas, les vignes sont exclusivement sur des coteaux cristallins. Le granite rougeâtre à gros cristaux, est semblable aux crus voisins.
Les filons quartzeux présents sur Moulin-à-Vent se poursuivent en direction du Nord-Ouest et imprègnent le granite par endroit.
La crête des « Deschamps » est marquée par le granite relativement peu altéré mais dès qu’on s’en écarte, les sols s’approfondissent et s’argilisent.
Fosse pédologique dans une parcelle de Chénas
On passe progressivement de sols granitiques plus ou moins profonds à d’épaisses formations de piémonts, souvent très argileuses.
Ces terrains correspondent aux plus hautes terrasses alluviales (anciennes) comme en témoignent de vieux galets de grès triasiques.

La roche granitique altérée en place est masquée et ne réapparait que dans de rares fossés érodés. Sur La Chapelle de Guinchay, de vastes mamelons ou glacis sont constitués de ces formations argileuses, parfois plus sableuses, généralement peu caillouteuses.

Le long du cours de la Mauvaise, sur quelques lieux-dits, ce sont des alluvions très caillouteuses à petits galets, autrefois exploitées en gravières, qui forment des ruptures de pente et petits escarpements juste à l’amont des colluvions et alluvions récentes du bief.
Description de fosse à Chénas
On peut enfin signaler de façon anecdotique, des conglomérats calcaires et marnes lacustres qui font de très discrètes apparitions en limite basse de l’aire d’appellation.

Le ‘profil’ de répartition des sols du Cru Chénas ressemble assez à celui du voisin Moulin à Vent, comme on pouvait s’en douter.
Les sols d’origine granitique concernent autant de surface viticole que les sols des dépôts alluviaux anciens.
Aspect de surface sablo-graveleux


Sigales - Etudes de Sols et de Terroirs
Sigales - 38410 St Martin d'Uriage