Sigales réalise vos cartes de terroirs!
Logo Sigales
» Retour à la page d'accueil

Nos références

Les sols de Fleurie

L'appellation Fleurie compte environ 880 hectares de vignes, exclusivement sur la commune de Fleurie dans le Rhône.

Le point bas du vignoble est à 210m, tandis que les ceps grimpent jusqu’à 510m. L’altitude moyenne est assez élevée et les pentes sont moyennes à fortes pour une majeure partie du Cru, ce qui en fait l’un des Crus les plus pentus.

Le versant principal est tourné vers le val de Saône, toutefois une partie des vignes appartient au bassin de la Mauvaise, de l’autre côté de la crête des Labourons. Les expositions sont donc relativement diverses car l’érosion, a entaillé les coteaux par de nombreux biefs, créant ainsi de multiples facettes.

44 fosses pédologiques ont été ouvertes puis décrites, en deux séries (août et novembre 2010). Entre 2010 et 2011, 660 observations et sondages à la tarière ont été réalisés sur la commune.

Le Cru est à cheval sur le même axe granitique qui porte la plupart des crus du Beaujolais. C’est même l’un des ‘épicentres’ du massif granitique : certaines descriptions parlent du granite dit d’Odenas-Fleurie.
Carte des sols simplifiée


Autour de son village et de sa madone, le vignoble occupe de multiples collines et vallons, dans un écrin limité au Sud-Ouest par la crête de Grille-Midi et au Nord-Est par celle de Poncié. Cette dernière doit son aspect très rectiligne à l’érosion différentielle d’un puissant filon de Quartz qui lacère le granite, depuis le Pic de Rémont jusqu’au hameau du Vivier.
Le filon lui-même ne dépasse pas quelques mètres de largeur mais le granite semble transformé, comme imprégné de silice à son voisinage. Ces injections siliceuses dans les fractures du granite sont en tous points similaires à celles observés sur le voisin Moulin à Vent.
Visite de fosse pédologique à Fleurie



Quant au granite, comme à Chiroubles, les affleurements de roche saine sont fréquents et les sols souvent peu profonds. L’érosion a entaillé le massif granitique, creusant de nombreux vallons et ravines, isolant de petites collines et promontoires émoussés mais souvent assez pentus.

Le granite est toujours à gros cristaux avec sa teinte rouge-rosée typique. Il laisse la place dans certaines parcelles à de nombreux filons de microgranite mais surtout d’autres filons sombres ou dorés de lamprophyres (riches en micas). Ces derniers sont plus fréquents et/ou plus visibles sur Fleurie que sur les autres crus.

Avec 90% de sols d’origine granitique, l’appellation Fleurie est derrière Chiroubles en proportion, mais elle est largement première en surface absolue, loin devant Brouilly ou Morgon.
Du fait des pentes fortes, les granites y sont souvent peu argilisés.
Perspective viticole à Fleurie

Deux zones basses, en aval du bourg, font un peu office de ‘réceptacle’ pour les formations résiduelles de piémonts. De vieux colluvionnements argileux ou sableux sont venus masquer le granite et épaissir les sols.
Les sols lessivés, alluviaux-colluviaux anciens des piémonts de Fleurie semblent néanmoins plus sableux que d’autres sols de la même famille sur d’autres appellations. Ceci s’explique par la proximité des versants granitiques et leur forte contribution aux formations issues de l’érosion.
Profil de sol au pied de la Madone de Fleurie

Paysage viticole à Fleurie



Sigales - Etudes de Sols et de Terroirs
Sigales - 38410 St Martin d'Uriage